Face à l’océan Atlantique,  avec ses côtes sauvages bordées de falaises et de plages de sable noir,    le Lorrain est la plus vaste commune de la côte Nord Atlantique (5 033 ha).

Plusieurs rivières la traversent : la rivière Grande Anse,  la rivière Capot à l’Ouest et la rivière le Lorrain à l’Est. Entre mornes et vallées, Le Lorrain arbore un paysage à la végétation luxuriante, un véritable attrait pour les amoureux de la nature.

Aves ses sols fertiles, le Lorrain est une commune à vocation agricole.  Les  bananeraies occupent une grande partie de son territoire. Si l’on en croit le paysage agricole le long de la route, la commune est véritablement le «royaume de la banane ».

Le Lorrain est un aussi haut lieu historique.  Comme en témoignent les fouilles sur les sites archéologiques de Vivé et de Fonds Brûlé, plusieurs vagues de peuplements se sont succédées dans cette région,  depuis l’époque précolombienne. De nombreux objets ont été retrouvés sur la commune. Les Caraïbes n’abandonnèrent la région qu’en 1658, soit quinze ans après l’arrivée des Français

Plusieurs pratiques traditionnelles ont été sauvegardées au Lorrain.  A voir absolument :

Le  moulin à canne artisanal de la Famille Jouan  perpétue la  fabrication du "sirop de batterie", au quartier Morne Bois.   Unique en Martinique, c'est le dernier moulin à canne en activité. Il date de 1797.

La Case à Manioc de la famille Ragald,  fabrique artisanale de manioc au quartier La Vallon.

La Maison de la Poupée  abrite une collection de 150 poupées créoles.