Episode 2 - MARDI GRAS : En rouge et noir !

Si depuis des mois les groupes à pied répètent frénétiquement leurs morceaux, les danseurs affutent leurs chorégraphies, et les couturières font chauffer leurs aiguilles en confectionnant de vrais chef d’œuvres de stylisme, pour des pièces uniques, les carnavaliers, eux, sont en effervescence.

Entrez dans la liesse populaire, on vous emmène au cœur de trois jours de carnaval hors du commun, un Carnaval coloré et chaleureux comme vous ne l’avez jamais expérimenté.

 

Découvrez sans plus attendre le deuxième de nos 3 épisodes : Le Mardi Gras !

 

Episode 2 - MARDI GRAS : En rouge et noir ! 

m1.jpg

 

 

C’est le jour de l’apogée, le milieu des festivités, plus qu'un jour avant la fin et la ferveur des carnavaliers est à son paroxysme. Encore une fois la journée débute avec le vidé en pyjama et chemise de nuit dès que sortent les premiers rayons de soleil. Les premiers groupes font retentir leurs instruments : tambours, ti bwa, cuivres, percussions conçues à base d’éléments de récupération (boîtes de conserve en métal, tubes, barils en plastique, etc.), dans les rues des différents quartiers de la Martinique. 

 

C’est une seule masse qui vibrera de concert dans les rues de la capitale foyalaise, en rouge et noir. Ceux qui donnent évidemment le ton sont les Mass’ a kon’n, ce sont les diables rouges, vêtus entièrement de rouge, scintillant de lumière grâce à des miroirs incrustés dans leurs costumes, ils sortent effrayer la foule. Mais ils ne sont pas les seuls à s'illustrer, d'autres personnages atypiques paradent. 

 

Les "Nèg gwo Siwo" : Personnages mythiques du Carnaval de l'île, les Nèg Gwo Siwo se badigeonnent le corps d'une mélasse, un mélange épais et visqueux de résidus de canne à sucre issu du raffinage. Les Nèg Gwo siwo s'agitent, tentent de se coller aux carnavalaiers, gare aux salissures ! Ils ont aussi pour rôle d'ouvrir le passage aux groupes à pied, au sein de la foule et facilité la fluidité de la circulation au sein du vidé. Il faut retenir que les Neg Gwo siwo rendent hommage aux Nègres marrons qui s'enffuyaient des plantations lors de la période esclavagiste pour vivre libres dans les forêts, loin des maîtres et propriétaires.

 

neg-gwo-siwo.jpg

 

 

Les Hommes d'argile : Cette fois-ci pas de mélasse mais bien de l'argile ! Comme l'indique leur nom, ces personnages s'enduisent le corps et les vêtements d'argile et prennent la pose pour le bonheur des photographes et des carnavaliers. Un beau spectacle tout en finesse, de vrais tableaux en 3 dimensions.

 

m2.jpg

 

 

Vous avez les couleurs, les thèmes, à vous de montrer toute votre créativité lors de cette avant-dernière journée de festivités ! La spécificité du Carnaval de Martinique est de pouvoir justement laisser chacun exprimer librement sa créativité ! 

 

m3.jpg

 

Pas de panique si vous avez manqué l'épisode 1, le voici !